SAINT-BAUZély | Un graff sur le mur du foyer

échos de
leins gardonnenque

Un œil pour
écouter la région

Publié le vendredi 30 Oct 2020
Par EB Rédaction Web
Catégorie : Talents de Villages

Un mural au foyer grâce à « Tout Simplement Graffiti »

En octobre le mur extérieur du foyer de Saint-Bauzély a radicalement changé de « gueule », prenant des allures fantastiques. Le choix du sujet peut plaire ou pas, car il est bien connu que les goûts et les couleurs sont aussi variés que les gens eux-mêmes. Mais deux choses sont certaines : il ne laissera personne indifférent et la qualité de sa réalisation est indéniable.

Graff à Saint-Bauzély

Da Storm  dans les communes de l’agglo

Da Storm est un mouvement artistique qui se sert de l’espace public comme champ d’intervention. L’association mène une action culturelle avec «  »le hip hop pour tous« .

Mais elle est aussi à l’origine du projet « Tout Simplement Graffiti » créé en 2017 en partenariat avec la ville de Nîmes. Le projet met en lien des artistes, des communes et des habitants de l’agglomération nimoîse.

Chaque année avec l’association Da Storm, Nîmes Métropole finance en partie la réalisation d’un graff ou fresque murale pour 3 villages de l’Agglo qui se portent volontaires.

Saint-Bauzély était cette année sur les rangs après que le maire Jacques Durand avait rencontré un des responsables de l’association.

Sock, Maye et « tout simplement graffiti »

Les graffeurs Sock et Maye qui se sont associés pour cette fresque murale ont été choisi et ont eu carte blanche. Les deux artistes ont en effer fait leurs preuves depuis longtemps.

C’est ainsi que le foyer Paul Portalès, cet espace de rencontre et de convivialité au centre du village, est désormais doté d’une animation extérieure, visuelle et permanente.

Il a fallu 5 jours pour réaliser le travail sur la place de la Mairie. L’utilisation d’une nacelle a bien entendu été requise.

« Pour le moment les réactions sont favorables » note Jacques Durand.

Graff à Saint-Bauzély

L’avenir nous dira si ce drôle de personnage dégingandé trouvera définitivement sa place parmi les Bauzélyens. En attendant c’est un sacré moteur pour l’imagination et le rêve. Et ce ne sont pas les deux enfants assis face du spectacle qui diraient le contraire.

ces articles pourront vous intéresser…

Partager

Partagez cet article sur Facebook ou Twitter pour en faire profiter vos amis