Parignargues | Un beau Rassemblement

échos de
leins gardonnenque

Un œil pour
écouter la région

Publié le lundi 07 Juin 2021
Par EB Rédaction Web

Les Vieilles Bielles Gardoises en Péril ont fait exploser tous les compteurs

Il y a eu du monde au 17ème Rassemblement des Véhicules Anciens de Parignargues. Il y a même eu beaucoup de monde ! Du jamais vu pour André Clément le garagiste du village et l’organisateur de la manifestation avec les copains de son association Les Vieilles Bielles Gardoises en Péril. Les passionnés de mécanique ancienne, petits et grands, ont mis en grand nombre  le turbo pour rejoindre le terrain où avait lieu la fête.

Rassemblement de Véhicules Anciens à Parignargues

Le samedi a été plus calme avec son vide-grenier et sa bourse d’échange. Mais pour la journée de dimanche qui constitue le clou du spectacle de ce Rassemblement de Véhicules Anciens  (autos, motos, tracteurs, camions), André Clément attendait 150 participants. Or ce ne sont pas moins de 300 véhicules qui se sont présentés à l’exposition ! De quoi mettre un joyeux bazar dans Parignargues qui a connu le 1er bouchon de son histoire.

« On ne savait plus où les garer. On a du improviser pour les parkings. Il y avait des vieilles voitures dans les chemins et un peu partout autour. Alors que la balade qu’on organise chaque année sur une quarantaine de km quittait les lieux en fin de matinée, les exposants au volant de leurs voitures arrivaient toujours. Ce qui a provoqué un embouteillage monstre dans le village pendant 3/4 d’heure.« 

Et pour peu, il aurait fallu aussi réglementer la circulation dans les allées entre les vieux modèles qui n’ont certainement pas connu autant de gloire au temps de leur jeunesse. Car un public nombreux a également envahi le terrain, sous un grand soleil qui faisait miroiter les carrosseries.

Il faut dire que quand il s’agit de rassembler les véhicules anciens à Parignargues, tout est gratuit avec André Clément. Ni frais d’inscription pour les exposants, ni droit d’entrée pour le public.

Ceci pourrait expliquer en partie le succès que rencontre tous les ans la manifestation. Mais l’affluence de cette 17è édition (celle de 2020 ayant été annulée pour les raisons que l’on connaît) peut trouver une explication ailleurs.

« Ici il est avant tout question de passionnés. Le but est surtout de se retrouver. Mais le besoin de sortir du marasme ambiant que l’on connaît depuis des mois s’est exprimé aujourd’hui par le nombre de véhicules présents et aussi de visiteurs » a fait remarquer André Clément.

Une balade de véhicules anciens dans un joyeux bazar

On a donc pu assister à une joyeuse pagaille, le temps que tout rentre dans les clous.

La traditionnelle procession de ces vieilles dames carrossées qui, parties de Parignargues en fin de matinée pour aller se faire voir de village en village à l’heure de la sortie de la messe, a elle aussi été un peu perturbée de ce fait. Puisqu’il a tout d’abord fallu s’extraire du bouchon en question et que le nombre prévu de participants à la balade a été multiplié par 2 cette année !

Ouvert et encadré par les bikers du Harley Davidson Club des Crocos de Nîmes, le passage des voitures a du coup connu quelques improvisations avec des conducteurs prenant des itinéraires non mentionnés sur le road book et partant même dans des directions opposées.

Rassemblement de Véhicules Anciens à Parignargues

D’où un défilé plutôt raccourci selon l’endroit où on s’était posté pour le voir passer…

Mais comme tous les chemins mènent à Gajan, surtout quand il s’agit de s’approvisionner à la pompe à apéro* avant le retour à Parignargues, l’ensemble des conducteurs s’est quand même retrouvé là-bas par miracle pour le verre de l’amitié offert par Peppone (monsieur le maire de Gajan en personne) et Don Camillo  (l’écrivain gajanais Alain Delage), tous deux réconciliés pour l’occasion.

* Avec modération bien entendu.

« Gajan est enchanté d’avoir participé à cette manifestation ! On s’est retrouvés complètement débordés par l’arrivée massive de tous ces conducteurs sur le coup de midi, mais c’était super ! Un grand bravo à André Clément qui organise tout ça par passion avant tout mais qui, par la même occasion, se décarcasse pour son village et  en fait profiter les villages autour sans aucune intention de profit. Simplement pour le plaisir de se retrouver. C’est ça le vivre ensemble, nous n’avons pas besoin que l’on nous donne des leçons sur le sujet, nous savons déjà ce que c’est. Nous serons ravis de remettre ça l’an prochain avec lui et nous invitons d’ailleurs les Gajanais à nous rejoindre en costume d’époque. Nous incitons aussi tout le monde à assister au passage de ces vieux véhicules. Parce que oui, il se passe des choses dans nos villages quand on veut bien se donner la peine d’y participer » a commenté Alain Delage.

Des fidèles à la journée des Véhicules Anciens

De nombreux passionnés propriétaires de vieilles mécaniques reviennent chaque année. C’est pour eux l’occasion d’exposer fièrement des petits bijoux qu’ils entretiennent comme la prunelle de leurs yeux. Beaucoup font état des heures passées à les remettre en état après les avoir totalement désossés.

Antoine est venu de Bellegarde au volant de sa Vespa 400.

« Je l’ai depuis 27 ans. Je l’avais restaurée puis mise à l’abri car je n’avais pas vraiment le temps de l’utiliser. Et à l’âge de la retraite j’en profite enfin pour me promener.  Elle fait du 50/60 km à l’heure en moyenne, c’est pour cela que je ne participe pas à la balade avec les autres voitures. »

Rassemblement de Véhicules Anciens à Parignargues

Cet autre habitué du Rassemblement arrive de La Vaunage, à quelques km de là. Il avait enfin trouvé chez André Clément la pièce qu’il recherchait désespérement dans toute la France pour son tracteur. Depuis il vient exposer tous les ans à Parignargues.

Rassemblement de Véhicules Anciens à Parignargues

Il y avait trop de belles choses à voir à l’expo de Parignargues, difficile de tout mettre dans la boîte. Voici donc un album photo loin d’être complet.

Une Ambiance en mode country

Mais le succès du grand Rassemblement de Véhicules Anciens des Vieilles Bielles Gardoises en Péril, c’est aussi l’ambiance qui va avec, on l’aura compris. Surtout quand des passionnés d’un registre différent participent au spectacle. Et qu’ils sont rejoints par d’autres, tout aussi passionnés qu’eux.

C’est ainsi que le club de danse country les Black Angels de Gajan s’est vu rejoindre par d’autres. Ensemble  ils ont improvisé pour le public tout au long de l’après-midi, sur l’herbe de l’exposition transformée en dance floor.

Car quand on aime on ne compte pas et on n’hésite pas non plus à transmettre sa passion.

Ont donc participé à l’événement, des danseurs de clubs de country en provenance :

  • de Rodilhan,
  • de Manduel,
  • de Vauvert,
  • d’Ales,
  • de Nimes,
  • de Caissargues,
  • de Saint -Ambroix,
  • de Rochefort du Gard,
  • des Angles,
  • du Vaucluse,
  • des Bouches du Rhône.

Et tout ça pour un régal supplémentaire des yeux et des oreilles. Là aussi les mécaniques étaient bien huilées, il n’était surtout pas question de vieilles bielles.

En plus de rassembler tous les véhicules anciens, André Clément a réussi en outre à rassembler tous les suffrages. Car le constat était unanime : ce fut un grand moment de convivialité retrouvée !

ces articles pourront vous intéresser…

Partager

Partagez cet article sur Facebook ou Twitter pour en faire profiter vos amis