Références
les échos de
leins gardonnenque
Un œil pour
écouter la région

L’écriture pour référence en 2 points

La plume qui sévit aujourd’hui dans Échos de Leins Gardonnenque en est la référence. Elle a eu le temps de faire couler beaucoup d’encre depuis les rédactions sur les bancs de l’école.

Car la conception d’affiches et de plaquettes publicitaires a commencé par prendre le relais. Puis a suivi la rédaction d’articles sur des supports papier tels des revues diverses et un grand quotidien du Sud. Le point final sera t-il l’écriture sur Internet ? Mettons plutôt pour le moment des points de suspension…

1°) La presse

Rédiger pour la presse, les périodiques ou les magazines, c’est à la fois explorer, enquêter et écrire. On n’est pas censé y faire de la grande littérature, mais on finit toujours par le faire quand même. Chassez donc le naturel. Vous le verrez revenir au galop.

Le Midi Libre

Écrire pour ce quotidien, c’est permettre de conserver un lien entre les gens de la région ou avec ceux qui l’ont quittée. Mais c’est aussi aller sur le terrain à leur rencontre, pour raconter des tranches de leur vie et mettre sur le devant de la scène des histoires ou des découvertes qui le méritent bien. Et qui sinon  resteraient certainement ensevelies à jamais sous l’anonymat le plus total.

Références articles de journaux

Les revues et les magazines

Des domaines aussi variés qu’intéressants ont servi à entraîner cette plume au fil du temps :

  • des guides gastronomiques et œnologiques,
  • des revues de mode,
  • des guides touristiques,
  • des périodiques sur le patrimoine,
  • etc.

2°) La rédaction web

Les articles pour un support papier n’ont rien à voir avec ceux écrits pour le net. Le ou la rédactrice web doit faire preuve d’une pratique spécifique afin de s’adapter conjointement aux exigences des lecteurs internautes et à celles des moteurs de recherches (Google pour ne pas le nommer). Cela s’appelle de la rédaction web optimisée SEO. Sans l’application de ces techniques, les écrits sont condamnés à finir dans les oubliettes du web et les sites à rester dans l’ombre.  Car la concurrence est rude sur la toile.

La plume de Échos de Leins Gardonnenque a donc du apprendre à surfer en ligne sans avoir le mal de mer. Elle s’y est faite  et s’est ainsi retrouvée à écrire sur des sites plus ou moins « famous » avec quelques félicitations du jury au passage. Car rien n’arrête une plume aventurière. Elle a donc eu l’occasion de mettre sa goutte d’encre virtuelle dans des secteurs aussi inconnus et diversifiés que :

  • la thalassothérapie,
  • le thermalisme,
  • la restauration,
  • l’esthétique,
  • le vin,
  • la photographie,
  • les voyages,
  • l’art,
  • la dentisterie,
  • la recherche scientifique et médicale,
  • l’immobilier,
  • l’artisanat,
  • les énergies nouvelles,
  • la chirurgie esthétique,
  • l’informatique,
  • etc.

Ordinateur portable avec des post it

Ils ont fait confiance à la plume de Échos de Leins Gardonnenque

Car il est entendu que cette plume se met aussi au service des autres.

Devenez vous aussi une référence

Vous avez une histoire originale à raconter sur quelque chose ou quelqu’un ? Vous aimeriez communiquer sur votre activité professionnelle ?  Contactez Échos de Leins Gardonnenque.

Renseignez-vous via le formulaire de contact en bas de page.

« Traduction au top ! Vous avez su parfaitement retransmettre dans un français impeccable le ton de la notice explicative en anglais. Bravo ! « 

Sophie

Gestion du stress et amélioration du sommeil

« Beau travail et livré en plus en avance. Nous n’hésiterons pas à vous recontacter« 

Ludovic

Revue sur l'œnologie

« Super boulot ! Merci beaucoup pour la qualité rédactionnelle de votre article récemment livré.
Passez de bonnes fêtes de fin d’année« 

Nicolas

Organisation de séjours linguistiques

« Un grand bravo pour votre article, c’est exactement ce que je voulais : de l’émotion, du rythme et de l’humour. Une parfaite maîtrise de l’expression française adaptée à mon activité professionnelle ajoutée à une bonne connaissance de la technique utilisée dans mon travail » 

Murielle

Photographe professionnelle