Saint-Bauzély | Angeluce Fan de Kpop et de Cosplay

échos de
leins gardonnenque

Un œil pour
écouter la région

Publié le vendredi 25 Sep 2020
Par EB Rédaction Web
Catégorie : Talents de Villages

Angeluce : de la cosplay à Saint-Bau’

À Saint-Bauzély, deux sœurs passionnées de culture japonaise ont créé Angeluce. Lucille et Gabrielle sont addict de mangas, de culture coréenne et surtout de Kpop. Le duo chante et danse en retraçant divers univers et en utilisant la richesse des décors de notre région pour se mettre en scène.

Angeluce Deux sœurs et une même passion

  • Lucille est en 1ère année de licence de design à Vauban à Nîmes.
  • Gabrielle en seconde au lycée Camus de Nîmes.

Le début d’une histoire commune

Elles ont commencé par se plonger dans la lecture de mangas. Puis elles sont devenues cosplayers, assistant à des concerts de groupes coréens qui leur ont communiqué l’envie de «danser comme eux» et d’adhérer en toute logique à la Kpop.

Des projets partagés

Le confinement aura permis de donner un coup d’accélérateur au projet qu’elles avaient déjà commencé à peaufiner.

  • Les chorégraphies sont mises au point et intensément travaillées par deux sœurs toujours d’accord, ce qui facilite les choses.
  • Elles ont rejoint depuis peu un groupe de 10 danseurs nîmois, élargissant encore leurs perspectives.
  • Elles sont à la recherche d’une salle de danse pour pouvoir répéter correctement mais à un coût abordable.

Les jeunes filles nourrissent d’autre part le même rêve, celui de visiter la Corée du Sud et d’y danser un jour en première partie de leurs idoles aux yeux bridés.
Ce qui ne les empêche pas pour autant d’être très attachées en attendant à leur terroir, tirant d’ailleurs parti de ce qu’il leur offre.

Le pied à l’étrier dans le Gard grâce à La Japanonymes 2020

Car à des kilomètres à la ronde la région recèle d’endroits fabuleux qui inspirent ces artistes quand il s’agit de mettre en scène leurs prestations :
  • le lit du Gardon à Dions. À sec en été, il prend des allures de Colorado,
  • les colonnes de l’ancien théâtre de Nîmes, dressées au bord de l’autoroute après l’incendie qui détruisit le bâtiment en 1952,
  • les ruelles de Saint-Bauzély,
  • la collection de matériel militaire d’un habitant de Saint-Bauzély,
  • la garrigue,
  • etc.
Jeunes filles devant des colonnes

Or il semblerait que des portes commencent à s’ouvrir : Angeluce est en effet invité à se produire pour la première fois sur scène, lors de La Japanonymes qui aura lieu les 3 et 4 octobre à Nîmes (domaine Hasta Luego, 940 chemin de Florival).

ces articles pourront vous intéresser…

Partager

Partagez cet article sur Facebook ou Twitter pour en faire profiter vos amis