PARIGNARGUES | Une belle histoire de sauvetage

échos de
leins gardonnenque

Un œil pour
écouter la région

Publié le dimanche 27 Sep 2020
Par EB Rédaction Web

Ufano a retrouvé une belle vie grâce à Alexandre

Cheval mange et jeune homm

Alexandre Bedos aime les chevaux, jusqu’à organiser des rondes de nuit en cette période troublée où ils sont mutilés un peu partout dans la campagne par des individus dont on ignore encore les motivations. Pourtant Alexandre n’a jamais vraiment monté ni possédé lui-même de cheval. Jusqu’à ce qu’un appel à l’aide soit lancé il y a un mois et lui arrive aux oreilles.

Cheval en détresse

 

« J’ai appris qu’un propriétaire donnait deux de ses quatre chevaux  du côté de Quissac. Il se retrouvait malheureusement au chômage et n’avait plus les moyens de les nourrir« .

Et c’est ainsi qu’Alexandre ramena à Parignargues Ufalo le plus vieux de la bande (18 ans), un cheval portugais dans un bien triste état.
« Il était très maigre et mal en point. Son dos et ses flancs étaient couverts de morsures« .

Car le bel Ufalo continuait à vouloir séduire des dames pas toujours consentantes et qui le congédiaient d’un grand coup de dents chevalin.
Alexandre le récupéra d’ailleurs avec une vilaine morsure à la patte, mais guérie aujourd’hui par ses soins.

Cheval heureux

Désormais installé comme un coq en pâte à Parignargues et bichonné par Alexandre, le blanc portugais a vite repris du poil de la bête.
Soigné, ausculté, vacciné et mangeant à sa faim, Ufalo coule désormais des jours heureux avec p’tit dèj de grain aux pommes et ballot de foin chaque soir.

Mais désireux de bien faire et le suralimentant pour qu’il reprenne rapidement des forces, son nouveau propriétaire lui a paradoxalement causé un ultime souci de santé : Ufalo s’est retrouvé avec un abcès au sabot.

Heureusement le problème est totalement réglé aujourd’hui car pendant plus d’une semaine Alexandre lui a fait des bains de pied à l’eau de javel chaque jour.
« Il n’était pas toujours d’accord, ça devait le piquer au début. Je profitais de le faire quand il mangeait et il s’est calmé, allant jusqu’à laisser sa patte dans le seau sans bouger pendant 10 mn« .

cheval mangeant
Il reste à Alexandre à trouver un autre cheval pour tenir compagnie à Ufalo…

ces articles pourront vous intéresser…

Partager

Partagez cet article sur Facebook ou Twitter pour en faire profiter vos amis