Saint-Bauzély | Les Loubatières ont fait leur cinéma
les échos de
leins gardonnenque
Un œil pour
écouter la région

Vin et paella devant le grand écran

Pour les amateurs avertis, vin et cinéma constituent un bel assemblage après avoir suivi des voies similaires : élaboration puis présentation de la production.

À Saint-Bauzély le domaine des Loubatières s’est transformé en salle obscure à ciel ouvert ce samedi 3 juillet. Le temps d’une soirée, Christel et Delphine Guiraud ont en effet proposé la projection sur grand écran de la sélection des films du Festival 2021 des Vignerons Indépendants du Gard.

Car chaque année depuis 12 ans, les Vignerons Indépendants font leur cinéma. Et chaque année les Loubatières accueillent au caveau  une de leurs projections itinérantes.

Cinéma au caveau

« La 1ère raison est que le parallèle vin / cinéma est très intéressant. La 2ème raison est que cette projection au domaine nous permet de garder le contact avec nos clients et de ne pas être oubliés (surtout en cette période particulière). Il nous arrive de mettre des animations en place avec beaucoup de travail en amont, mais nous ne sommes jamais certains du résultat à l’avance. Ainsi une journée portes ouvertes organisée il y a 2 semaines avec marché de producteurs et balade dans les vignes n’a pas eu le succès escompté » a indiqué Chrystel.

Présentation de la soirée cinéma aux Loubatières à Saint-Bauzély

À g. Marie et Barbara des Vignerons Indépendants, à dr. Christel et Delphine Guiraud

Mais en ce qui concerne le cinéma, le public était au rendez-vous puisque le domaine recevait plus de 70 convives.

Ni bonbons ni chocolats glacés aux Loubatières mais de la paella et du bon vin en direct du caveau des Guiraud. Car avant de s’en mettre plein les yeux à cette séance du samedi soir, le public s’est d’abord rempli le ventre de la paella préparée sur place.

paella pour une soirée cinéma

Le vigneron bauzélyen constate que la qualité de la sélection cinématographique est montée d’un cran cette année. L’assemblage est donc lui aussi très intéressant avec, entre autres, la fiction de Gérard Depardieu « Grenouille de cristal ».

À croire que le bouquet du cinéma des Vignerons Indépendants du Gard se développe lui aussi avec sa maturation.

La Fédération fait son cinéma

La Fédération des Vignerons Indépendants du Gard organise depuis 12 ans un concours de courts-métrages ayant pour thème la vigne et le vin. Les films durent entre 7m30 et 20 mn. Ils arrivent de France, mais aussi de l’étranger (Espagne et Géorgie cette année).

Une trentaine de films a participé à cette 12ème édition. Après une présélection, 6 ont été retenus par le jury (composé de cinéastes et de cinéphiles aguerris) qui s’est réuni le jeudi 1er juillet au cinéma Le Sémaphore à Nîmes, en présence des réalisateurs.

Les récompenses

  • Premier prix du jury décerné à Vinophonie d’Automne de Lucie Borès et Tom Helbert. Film expérimental français.
  • Mention spéciale du jury décernée à Qvévri de Levan Kitia. Documentaire géorgien.
  • Prix coup de cœur du public décerné le 06 juillet à Bagnols.

« Les films sélectionnés, réalisés par des amateurs ou des professionnels, le sont par leur ton et leur originalité. Ils sont liés de près ou de loin à l’univers de la vigne et du vin. La cuvée 2021, très touchante, se démarque par des thèmes forts, décalés, festifs et pédagogiques qui en disent long sur une filière qui se réinvente et qui se partage à l’international » a souligné Barbara Martin directrice de la Fédération Gardoise des Vignerons Indépendants et organisatrice du festival.

Le millésime 2021 des courts-métrages a ensuite pris la route à travers le département du Gard. Car le festival est étendu au vignoble gardois. On peut ainsi assister à des projections itinérantes des 6 films sélectionnés dans des lieux majoritairement en lien avec la viti-viniculture et dans des cadres « parfois hors normes. »

Soirée cinéma au caveau

C’est alors l’occasion pour les « hôtes-vignerons » de proposer des dégustations tout en partageant un moment convivial avec leurs clients habituels qui deviennent alors également des spectateurs.

L’entrée est libre. Seul le repas éventuellement proposé est payant. Après la projection, on échange et on débat sur les films que l’on vient de voir.

écran de cinéma

Demandez le programme

Cuvée 2011 du Festival Cinéma des Vignerons Indépendants

  • Du 1er au 9 juillet.
  • 30 participants.
  • 6 courts-métrages sélectionnés.
  • Dans 7 « salles obscures ».
  • Prix du meilleur film 2000€.
  • Prix coup de cœur du public 500€.

Les films en compétition

  • Vinophonie d’Automne de Lucie Bores et Tom Helbert – Film expérimental – France – 7mn30
  • Fiesta de la Trasioga de Enrique Serrano-Documentaire – Espagne -16mn44
  • Chrysostome de Lou-Anna Reix – Fiction – France – 8mn30
  • Qvevri de Levan Kitta – Documentaire – Géorgie – 9mn
  • Breton de Christophe Switzer – Fiction – France – 20mn
  • Grenouille de Cristal– Fiction – France – 16mn40

Partager

Partagez cet article sur Facebook ou Twitter pour en faire profiter vos amis