Clairan | Distillation de Lavande à la Miellerie Boissier

échos de
leins gardonnenque

Un œil pour
écouter la région

Publié le dimanche 09 Août 2020
Par EB Rédaction Web

Portes ouvertes à la miellerie pour la distillation de la lavande

La Miellerie de Clairan (30) organisait une journée Portes Ouvertes le dimanche 9 août 2020. Au programme, la distillation de leur lavandin par un alambic ambulant mis au point par Pierre Crouzier de Saint-Just et Vacquières, un inventeur ingénieux et passionné.

Aucun doute là-dessus : il y avait bien journée Portes Ouvertes à la Miellerie de Clairan. Car à plusieurs centaines de mètres à la ronde, l’accordéon interpellait l’oreille quand surtout le parfum de la lavande réjouissait les narines. L’alambic utunérant de Pierre Crouzier fonctionnait à plein tube pour distiller la fameuse plante odorante en ce dimanche caniculaire.

Lavande & distillation : préparation

Chargé sur des remorques en attendant de passer au sauna, le lavandin fait grise mine. Ses fleurs ont perdu leur belle couleur violette d’il y a quelques semaines. Il a été préfané la veille et gerbé par la faucheuse lieuse avant d’être abandonné au grand soleil sur les plants scalpés. Soumis donc à quelques tortures dans un seul but : celui de le préparer à la distillation.

Car chez les Boissier à la Miellerie de Clairan, les parcelles de lavandin sont distillées après avoir servi de grande surface où les abeilles de la famille vont s’approvisionner en pollen.

Lavandin sur remorque

À noter : le préfanage consiste a laisser la récolte quelque temps sur le champ. Elle perd ainsi de son eau, mais gagne en HE. Car lorsque la lavande est soumise à un stress hydrique, sa fleur fabrique naturellement de cette huile si précieuse.

Autres avantages du préfanage :

  • La distillation à la vapeur est également facilitée, sans eau superflue à extraire.
  • Les insectes ont le temps de quitter les lieux, le produit obtenu par distillation est d’autant plus pur.

Un alambic sur mesures

Homme distillant de la lavande

Pour la deuxième année consécutive, les Boissier ont fait appel à la machine de Pierre Crouzier pour une distillation à domicile. Car une fois retraité du domaine Bel Air c’est son propre alambic l’UD9, que ce bricoleur de génie a conçu, assemblé (après fabrication des pièces par un chaudronnier) et commercialisé.

« Ma machine distille de façon traditionnelle. Elle permet d’obtenir des HE haut de gamme« .

Contact Pierre Crouzier 06 89 91 69 63

L’inventeur se déplace donc chez les producteurs désirant fabriquer leurs propres huiles essentielles à partir :

  • de différents thyms,
  • de romarin,
  • de laurier noble,
  • de genévrier,
  • de pin d’Alep,
  • de mélisse,
  • de verveine,
  • d’hélychrise,
  • etc.

La distillation à la vapeur en 5 points

Alambic

1 – Un générateur, qui contrôle la température et le débit de vapeur, transforme l’eau en vapeur.

On utilise 2 vases de façon alternative : pendant que l’un distille (45 mn environ), on charge l’autre de plantes sèches (tiges y compris, afin que la vapeur puisse circuler optimalement et éviter les bouchons dus à la pâte constituée de fleurs seules).

La vapeur est envoyée par le dessous des vases et se charge de molécules odorantes qui, une fois rassemblées, donneront les huiles essentielles.

2 – Le tuyau appelé col du cygne permet à la vapeur de quitter le vase, en direction du refroidisseur.

3 – Le refroidisseur a pour effet de recondenser la vapeur qui redevient eau. À la sortie on récupère le distillat (HE + eau distillée).

4 – Le distillat arrive dans un essencier qui sépare les HE de l’hydrolat (eau distillée + molécules aromatiques).

5 – L’huile essentielle reste prisonnière de l’essencier et sera récupérée en fin de distillation.

170 kg de plantes sèches par vase donnent env. 6 kg d’HE pour 100 l d’hydrolat.

Pierre Crouzier de Saint-Just et Vacquières fleure bon le passionné car les informations données au public sont loin d’être distillées au compte goutte.
Il en va de même pour ceux qui lui donnaient la main tel Régis, de L’Herbier  des Garrigues. Régis est agriculteur, cueilleur et distillateur de plantes aromatiques et médicinales.

Les spectateurs venus nombreux se sont montrés très intéressés par la démonstration. Ils ont pu assister à un travail fait dans la bonne humeur, malgré la pénibilité résultant de l’étuve de cette fin de matinée estivale.

Homme avec un chapeau

ces articles pourront vous intéresser…

Partager

Partagez cet article sur Facebook ou Twitter pour en faire profiter vos amis