Fons Outre-Gardon | Les vieilles bergeries visitées

échos de
leins gardonnenque

Un œil pour
écouter la région

Publié le dimanche 11 Oct 2020
Par EB Rédaction Web

Bergeries : à la recherche du temps perdu

Le collectif Troc-Papote avait donné rendez-vous ce dimanche 11 octobre pour une balade à travers le bois des Lens. Objectif : aller à la rencontre des vieilles bergeries disséminées dans la nature autour du village et dont il ne reste que des ruines pour la plupart. Le Fonsois Christian Péraldo faisait le guide.

Malgré un vent fort et froid, une bonne quarantaine de personnes a suivi la balade dans le bois des Lens. Le groupe a bénéficié des explications de Christian Péraldo, passionné de l’histoire du patrimoine de son village. La visite a quelquefois pris des allures d’expédition amazonienne car la végétation avait repris ses droits, rendant difficile la localisation de certaines bergeries en ruine.

Sept bergeries étaient installées en périphérie du village, pouvant abriter chacune près de 200 moutons. Les familles Moutet, Dumas, Allier, Garimond et Roucher en étaient les propriétaires.

Deux autres étaient au centre du village. Celle de la famille Aujoulat a été la dernière à disparaître dans les années 70.

Une capitelle a également retenu l’attention des randonneurs.

L’initiative de Troc-Papote a donc séduit un public friand de ce genre d’animations puisque les renseignements donnés et les textes lus ont retenu l’attention des marcheurs petits et grands. En majorité Fonsois ils étaient tous volontaires pour partir à la recherche du temps perdu.

Et pour vivre un moment de grande convivialité dans ce magnifique bois des Lens où les arbousiers s’en donnent à cœur joie en cette période.

Bergerie en ruines

Après la guerre de quatorze la culture de la vigne a progressivement détrôné l’élevage des moutons, aidée en cela par l’évolution des mœurs et de l’économie.

Mais le temps n’est pas si éloigné où des Fonsois participaient encore de près ou de loin à cette activité. Et d’ailleurs ils s’en souviennent, à l’image de Christian Péraldo (qui témoigne dans la vidéo). Christian Péraldo en a profité pour partager avec le public un souvenir de famille. Car sur cette photo ancienne, c’est son grand-père (à droite) qui posait ce jour-là en pleine tonte des moutons.

La balade s’est pousuivie dans les rues du village l’après-midi. Il s’agissait alors de découvrir Fons, toujours en présence de Christian Péraldo.

ces articles pourront vous intéresser…

Partager

Partagez cet article sur Facebook ou Twitter pour en faire profiter vos amis