Trio Caravela | Une amitié bien accordée

échos de
leins gardonnenque

Un œil pour
écouter la région

Publié le mardi 18 Mai 2021
Par EB Rédaction Web
Catégorie : Talents de Villages

Jouer pour le plaisir avant tout

Trio Caravela c’est de la musique latino bien sûr, mais c’est surtout un cocktail de bonheur communicatif pour le cœur, les yeux et les oreilles. C’est un vrai booster de convivialité que l’on soit attablé à la terrasse d’un resto, spectateur d’un festival ou chez soi en famille ou entre amis.

Alfonso, Laurent et Antonio donnent d’ailleurs sans se faire prier la recette de leur « salade composée » qui fait l’unanimité  :

  • de la passion pour la guitare et la chanson ;
  • de la musique latino au sens large ;
  • du talent ;
  • de la diversité ;
  • une grande complicité qui sert de liant à tous les ingrédients.

arrangements musicaux entre amis

« Nous sommes trois caractères de cochon mais on est soudés et on s’éclate !« 

Le ton de Trio Caravela est ainsi donné. Les guitaristes sont d’origine et d’univers différents, mais la mayonnaise a bien pris, chacun apportant dans le groupe ses éléments perso.

Musicien latino

Alfonso est né avec une guitare à la main, comme dans toute famille gitane qui se respecte. À 14 ans il faisait déjà la Féria de Nîmes.

Chant et musique, c’est l’acteur « le plus complet » du groupe.

Musicien latino

 

Laurent a commencé à étudier la musique très jeune. Il est musicien avant d’être chanteur.

C’est le « policier » de Trio Caravela, celui qui fait régner l’ordre. Il règle par son étude de la musicologie les envolées des guitares.

Musicien latino

Antonio s’est mis à la guitare à l’âge de 33 ans. Elle était pourtant pendue au mur depuis des années.

C’était d’abord un chanteur avant que le désir d’accompagner ne se manifeste chez lui.

Antonio et Alfonso se connaissent de longue date et avaient l’habitude de jouer ensemble. Laurent et Antonio se fréquentaient depuis sept ans. La formation du groupe il y a trois ans a permis à Laurent de faire découvrir aux deux autres un univers de chansons à textes bien différent du leur. Laurent a en effet proposé de revisiter la chanson française pour Trio Caravela.

Du français dans le latino

Parce que le groupe était surtout branché flamenco et gipsy à ses débuts, et il donnait principalement dans le festif. Aussi lorsque Laurent suggéra à ses deux compères d’introduire quelques pointures en matière de musique française traditionnelle dans le répertoire de Trio Caravela, Alfonso faillit en avaler sa guitare de surprise.

« Tu veux nous faire jouer du Brassens ? La bonne blague ! » Mais il s’est finalement adapté. « J’ai réussi mon pari parce que ce n’était pas gagné au départ. Jamais je n’aurais cru jouer un jour du Nougaro, du Moustaki ou du Léo Ferré ! Et maintenant je me régale.« 

S’adapter à la nouveauté avec brio, ne serait-ce pas ce qu’on appelle tout simplement le talent ?

Mais leur amour partagé pour la musique en général, le latino et la mélodie hispanique en particulier, a sûrement  facilité les choses. Ce qui n’empêche pas un travail permanent pour accorder le jeu et harmoniser les voix.

« Nos voix sont indépendantes et ce n’est pas forcément simple que de réunir de telles spécificités.« 

Cent fois sur leurs guitares ils remettent donc leur ouvrage pour arriver à atteindre ce niveau de perfection qui donne le « La » à leur association musicale.

Car si leur fameuse salade a déjà les bons ingrédients, le tour de main des trois chefs, forts de leur diversité, n’est pas étranger au succès de la recette « musique latino façon Trio Caravela ».

Et c’est ainsi qu’on savoure leurs prestations, même quand il s’agit d’une répétition.

Musique latino dans les starting blocks

La crise sanitaire, en mettant du plomb dans l’aile de leurs projets (dates et sortie de CD annulés) n’a fait que renforcer le lien entre eux. L’envie de se retrouver pour jouer et de se produire à nouveau en public est plus forte que tout.

Les grattes n’ont connu en effet ni gestes barrière ni distanciation sociale de la part de leurs propriétaires, y compris au plus fort du confinement. Elles sont donc prêtes à réchauffer de nouveau cette belle ambiance indissociable de la musique latino.

« Au moment où on commençait à bien tourner et à être connus, tout s’est mis à l’arrêt. Mais on veut faire savoir qu’on est toujours là et qu’on y croit !« 

Trio Caravela y croit d’autant plus que l’amitié est son moteur avant tout. Les retrouvailles sont nombreuses  pour passer un bon moment hors répétitions et soirées en scène, car « c’est un vrai bonheur que d’être ensemble« .

Et ce ne sont pas les guitares, jamais bien loin, qui diront le contraire.

Guitaristes de musique latino

Contact

06 85 12 03 38

laurentsadat1@gmail.com

ces articles pourront vous intéresser…

Partager

Partagez cet article sur Facebook ou Twitter pour en faire profiter vos amis