Saint-Côme et Maruéjols | Ouverture de l’oléa restaurant bistronomique

échos de
leins gardonnenque

Un œil pour
écouter la région

Publié le samedi 22 Mai 2021
Par EB Rédaction Web

Un restaurant bistronomique dans une oliveraie

Situé au cœur d’une exploitation oléicole, le restaurant bistronomique l’Oléa ouvre ses portes le mercredi 9 juin 2021 à Saint-Côme et Maruéjols près de Nîmes dans le Gard. C’est donc le coup de feu avant l’heure pour le chef restaurateur Alan Chappet, d’origine lyonnaise, et sa compagne Elodie Soria. Ils mettent en effet les bouchées doubles pour que l’on puisse placer les pieds sous la table dans les meilleures conditions à l’Oléa dans quelques jours.

L'Oléa restaurant bistronomique

Alan Chappet pro de la restauration

Il faut croire que la passion de son métier le maintient en bonne forme puisque sous ses airs de gamin Alan Chappet cache sans peine ses 35 ans. Dont 20 d’expérience en matière de cuisine et de restauration.

À la carte s’affiche un joli parcours qui l’a formé à devenir un vrai professionnel. De son apprentissage à l’ouverture aujourd’hui de son premier restaurant, il a ainsi travaillé avec :

patrons du restaurant l'Oléa

Aux côtés de Alan son épouse Elodie. Elle a été formée à l’hôtellerie et assurera le service en salle.

Alan Chappet a donc traîné sa toque à Lyon, Paris, Annecy, Nîmes, Courchevel, Les Airelles ou Saint-Trop’ avant de venir s’installer à Maruéjols pour ouvrir l’Oléa sous forme de restaurant bistronomique.

Un restaurant bistronomique pour une gastronomie accessible

La bistronomie allie l’esprit bistrot à la gastronomie. On y trouve la convivialité du bouchon lyonnais, mais avec des plats de grande qualité culinaire servis en portions moins grandes. De ce fait, les prix sont plus abordables que dans la grande gastronomie de façon à être accessibles à une clientèle plus étendue.

« Dans ce concept bistronomique qu’a choisi d’adopter Oléa, la cuisine sera également inventive. À titre d’exemple, on rajouterait des aromates et des condiments à une simple épaule d’agneau confite. Les plats seront revisités avec une touche de modernité. On privilégiera les produits bons, sains et simples. Car notre volonté est de travailler proprement, et autant que possible avec des produits majoritairement bio, frais, naturels et de proximité » souligne Alan Chappet.

Restaurant bistronomique l'Oléa

Axé sur une cuisine de saison, le restaurant bistronomique l’Oléa qui peut accueillir une trentaine de couverts, se fournira donc en produits locaux et régionaux, en provenance :

  • de Saint-Côme pour les fruits et les légumes,
  • de Caveirac pour la viande et la volaille,
  • du Grau du Roi pour le poisson,
  • de Vauvert pour les fromages,
  • de la Vaunage, du Pic Saint-Loup et des Costières de Nîmes pour le vin principalement bio,
  • du moulin à huile paternel attenant en ce qui concerne l’huile d’olive.

Un cadre préservé

La volonté du maître des lieux est de revevoir sa clientèle dans un cadre aussi qualitatif que sa cuisine, en rapport direct avec la nature. Sur la terrasse du restaurant, on se retrouve face à l’oliveraie toute proche et à un horizon délimité uniquement par un paysage préservé.

Le domaine est clôturé. Les enfants pourront donc se défouler en toute sécurité sous l’œil des parents attablés et profiter de certaines structures à leur disposition : balançoires, terrain de foot improvisé, etc.

Un restaurant bistronomique dans une cave à vins

Mais pourquoi donc venir s’installer à Maruéjols dans le Gard quand on est originaire de Lyon ?

Parce qu’en 2003, le papa Alain Chappet a eu un coup de cœur pour le village où il fit l’acquisition d’une résidence secondaire pour la famille, alors qu’il poursuivait à Lyon son activité de marbrier carreleur. Il commença à planter des oliviers à Maruéjols où il vint s’établir définitivement en 2016 comme agriculteur.

Puis en 2017 une vieille cave vinicole à l’abandon fut acquise elle aussi. Elle expose d’ailleurs encore quelques-uns de ses vestiges qui serviront de décor à l’Oléa.

Puisque c’est dans ce bâtiment restauré que le fiston va donc très bientôt se mettre aux fourneaux. Le moulin à huile du papa, installé aussi dans le même lieu, l’alimentera en huile d’olive.

Car dans la famille Chappet on sait allier passion et vie professionnelle. C’est ainsi que le papa se tourna définitivement vers l’oléiculture dont il parle désormais en expert, après s’être formé, avoir planté des oliviers sur une vingtaine d’Ha et commencé à produire son huile d’olive bio.

Pour contacter l’Oléa : 09 86 25 10 88

ces articles pourront vous intéresser…

Partager

Partagez cet article sur Facebook ou Twitter pour en faire profiter vos amis