Moulézan | L’école Montessori pour les plus grands aussi

échos de
leins gardonnenque

Un œil pour
écouter la région

Publié le mercredi 02 Juin 2021
Par EB Rédaction Web

L’école ouvre ses portes au public et son portail aux collégiens

L’école Montessori des Leins s’ouvre aux visiteurs le temps d’un après-midi. L’occasion sera donc donnée le 5 juin aux parents et aux enfants de découvrir le fonctionnement de cet établissement scolaire qui bouscule quelque peu les traditions en matière d’enseignement. La petite école devient grande puisqu’elle a obtenu l’agrément du rectorat pour une section 12/18 ans, autrement dit collège et lycée.

Classe de l'école Montessori

La cloche sonnera aussi pour les collégiens à la rentrée

Créée en janvier 2018 par Fanny, une maman en recherche d’établissement scolaire pour ses propres enfants, l’école Montessori des Leins est donc une élève  en progrès puisque qu’elle passe sans problème dans la classe supérieure. Elle se dotera en effet officiellement d’une section collège et lycée à la rentrée prochaine.

Ces élèves suivront les cours dans une yourte. Fanny n’hésite pas à faire le parallèle entre la « bulle » de la structure et le développement des ados : « c’est l’âge où on a besoin de faire partie d’un groupe pour s’affirmer et se sentir protégé à la fois. Dans la yourte on se met en cercle et on travaille ensemble. »

Le lycée

Il faudra attendre que les nouveaux collégiens grandissent, car il est peu probable que des lycéens déjà engagés dans un parcours scolaire dans un lycée extérieur rejoignent l’école Montessori en cours de cursus.

« Ce qui nous laisse le temps de développer un enseignement qui sera donné dans les meilleures conditions, quitte à passer sous contrat pour ne pas léser les élèves. Car il faudra prendre en compte Parcoursup bien entendu  » explique Fanny.

Le collège

L‘école de Moulézan permettra désormais aux élèves déjà dans les lieux de poursuivre leur scolarité sur place. Ils étaient jusqu’alors contraints d’intégrer un collège traditionnel pour leur entrée en 6è.

Et peut-être seront-ils rejoints par des camarades arrivant de l’extérieur ?

.

Le collège en 4 volets

Les membres de la Team enseignante du collège ont déjà préparé leur cartable. Et il est chargé pour ceux qui sont pluridisciplinaires.

 

  • Le professeur d’anglais est également cuisinier.
  • Les cours d’histoire et de géo se feront en espagnol par le professeur qui enseigne également les maths.
  • Une prof de français complètera l’équipe.

Qu’en est-il du reste de l’enseignement classique traditionnellement  abordé au collège ?

À Montessori il se fera en grande partie sous forme de projets, et toujours en groupes. Les élèves choisiront un thème qu’ils étudieront, développeront et réaliseront le cas échéant. L’idée étant de mettre immédiatement les connaissances acquises en pratique.

Volet 1 – Un apprentissage classique

Au collège de Fanny :

  • le travail reste individualisé, même si il se fait en groupes,
  • en vue du brevet les matières classique sont aussi abordées,
  • des projets menés de A à Z permettent d’élargir l’enseignement.

Volet 2 – Une gestion de projets

Des projets choisis et menés à terme par les élèves engloberont toutes les matières en transversal. L’intérêt sera boosté du fait que ce sont les collégiens eux-mêmes qui sélectionneront les sujets.

Ainsi la motivation est plus grande.

Ils apprennendront sur le terrain. En étudiant le fonctionnement d’une boulangerie par exemple, ils étudieront toute la chaîne de production, de la plantation du blé à la confection du pain, en passant par l’achat des machines et la gestion de la boutique.

Le but est d’approfondir les connaissances liées à ce qu’ils observeront dans tous les domaines. La théorie sera immédiatement mise en pratique, c’est ce qu’on appelle de l’enseignement concret..

Toutes les matières seront ainsi abordées via un seul support.

  • Les sciences
  • L’économie
  • La société
  • L’histoire
  • La géographie
  • La politique
  • Etc.

volet 3 – Le travail de la terre

À partir de la 5è, les élèves seront en stage chaque mercredi chez des agriculteurs, avec qui des conventions ont été passées.

Ils feront ainsi l’acquisition de connaissances spécifiques au travail de la terre et à l’élevage.

L’école Montessori de Moulézan a pour objectif de créer une ferme pédagogique, avec 1 ou 2 chèvres. Les soins apportés aux animaux seront aussi enseignés aux autres élèves par les stagiaires du mercredi. Un apprentissage qui servira donc à tous, aux petits comme aux grands.

La conception et la réalisation de ladite ferme seront bien évidemment confiées aux enfants. Car à l’école des Leins, même pas peur de se transformer en bricoleurs ni de mettre les mains dans la terre ! Quand c’est l’heure de la récréation, on descend au potager planter ses légumes, ou scier des planches pour confectionner un poulailler. Construit par les grands, il attend désormais ses locataires.

Volet-4 Des familles d’accueil pour les collégiens

La méthode Montessori préconise la séparation entre les ados et leurs familles durant l’année scolaire. De ce fait l’école fait normalement office d’internat. Mais à Moulézan ce seront des familles d’accueil qui joueront ce rôle.

Vivre dans une famille d’accueil n’est pas une obligation bien sûr mais simplement une recommandation.

À noter : cela représente par contre une solution pour des élèves qui arriveraient de loin.

Mais pourquoi séparer les enfants de leurs familles ?

L’école Montessori pour des ados épanouis

C’est bien connu, si l’adolescence n’est pas forcément simple pour les concernés, elle ne l’est pas davantage pour les parents.

De là n’y aurait-il qu’un pas à franchir pour refiler son ado à quelqu’un d’autre, le temps que passe cette période mouvementée  ?

.

Des ados empêchés

Pas obligatoirement puisque la pédagogue médecin italienne Maria Montessori qui fonda l’école du même nom, estimait que les jeunes entre 12 et 18 ans ne sont pas encore capables de s’intégrer à la société des adultes. Ils ont besoin de créer une société à part et de vivre « en troupeaux » avec des codes et des comportements qui leur sont propres.

Or de vivre dans leurs familles ne leur permettrait pas de se gérer comme ils l’entendent, ni d’apporter leur contribution à la société des adultes. Ce dont ils sont pourtant parfaitement capables, toujours  selon Maria Montessori.

Des Ados libérés

À la maison être encadrés, couvés et assistés par des parents « poules » ou poseurs de règles constituerait un frein pour des petits en passe de devenir grands. D’où une difficulté pour développer leurs propres besois et un manque d’acquisition de confiance en eux.

C’est la raison pour laquelle à Moulézan les collégiens seront placés dans des familles d’accueil durant l’année scolaire.

Ceci afin de les aider à :

  • développer leur identité propre,
  • être reconnus,
  • prendre des responsabilités,
  • effectuer diverses tâches en toute confiance, (comme celle de préparer le repas de midi à l’école).

« Donnons-leur les clés pour trouver eux-mêmes des solutions aux défis qu’ils voudront bien se lancer. Ainsi pour la ferme pédagogique ils seront en charge de trouver des fonds. »

Montessori des Leins vous invite donc à prendre le chemin de son école le samedi 5 juin de 14 à 17h.

Contact 06 59 14 41 48

ces articles pourront vous intéresser…

Partager

Partagez cet article sur Facebook ou Twitter pour en faire profiter vos amis